Papot'Mag

Cher Robert

Un petit mot pour te souhaiter

Un très joyeux anniversaire.

T’es toujours là, malgré les ans

Toujours taquin, toujours fringant.

Tu es en forme, t’es très véloce

Dans tous les jeux on n’te cabosse.

On regarde tes croisés arrières

On le voit tous,  t’es un expert.

Que dire encore de tes relances

Où tu nous laisses aucune chance.

Pendant les cours du coach LUDO

Certains exo t’y vas mollo.

Mais dès qu’il faut de la vitesse

Tu r’trouves tout d’suite toute ta jeunesse

Dans notre groupe on t’apprécie

Ta gentillesse on l’aime aussi.

T’es toujours prêt à rendre service

Te côtoyer c’est un délice

Pour te fêter un p’tit rappel

De ta chère côte que l’on appelle

Ça va rester ça je l’espère

Ce sera la côte à notre Robert

Cergy le 14 Octobre 2015

 
 

 

Vous avez peut être découvert un étrange petit bonhomme sur le Facebook du club à la fin du mois de septembre. Et oui, lors de notre séjour à Berlin pour le marathon, nous avons trouvé une mascotte bien sympathique. Tout le monde a craqué pour lui et nous l’avons adopté !

Jeudi matin, 9h00, horaire inhabituel de rendez-vous. Nous sommes à l’aéroport pour décoller vers Berlin.

1ère étape de notre séjour : l’appartement. Une fois de plus très fonctionnel… avec une chambre pour 6, ce qui a un petit air de colonie de vacances pas désagréable du tout.



« J’aurais bien envie de faire les 6 heures de Paris ». Lancée au milieu de quelques personnes (pardon : quelques rollers) autour d’une table et la phrase fait mouche.

« Bonne idée ! Je ne serai pas encore parti en vacances… ».

« Moi non plus… ».

« Moi également… ».

C’est donc par cette phrase anodine que tout a commencé.

 

Deux copains discutent ensemble :

-          Le 7 juin, j’ai participé au roll’athlon.

-          Moi aussi, dit l’autre.

-          Comment ça ? Je ne t’ai pas vu sur la ligne de départ.

-          Quelle ligne de départ ? De quoi me parles-tu ?

-          Eh bien de la course !

-          Quelle course ? Je suis simplement allé déposer mes vieux rollers pour les vendre.

-          Ah…d’accord, tu confonds avec le troc’athlon. Moi, je te parle de cette merveilleuse course qui part de Motz en Savoie, qui fait 103 km et qui arrive à Seyssel.

-          Wouah… tu as fait ça ? T’es un grand malade.